Maladie métabolique

NASH, encore beaucoup de zones d’ombre  Abonné

Publié le 12/06/2020
Maladie du soda, foie gras... Quasiment inconnue il y a dix ans, la NASH (stéatohépatite non alcoolique) est devenue en peu de temps très médiatique. Pour autant, beaucoup d’interrogations persistent autour de cette pathologie, notamment vis-à-vis de son potentiel évolutif. A l’occasion de la Journée internationale de la NASH du 12 juin, le Pr Rodolphe Anty (unité d’hépatologie, CHU de Nice) fait le point.
entret

entret
Crédit photo : BIOPHOTO ASSOCIATES/SPL/PHANIE

Doit-on considérer la stéatose hépatique comme une pathologie à part entière ou plutôt comme une complication du diabète ou de l’obésité ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte