C'est arrivé le 19 août 1929

Naissance de Ion N. Petrovici

Publié le 19/08/2014

Crédit photo : GARO/PHANIE

Ce neurologue allemand d'origine roumaine a été le premier à décrire le syndrome alterne asphygmo-pyramidal dans les occlusions de l'artère carotidienne.

Après avoir poursuivi ses études au lycée Saints Pierre et Paul de Pitesti, sa ville natale a fait ses études de médecine à l'université de Bucarest où il obtient son doctorat en 1953 après avoir soutenu une thèse sur les discopathies dégénératives.

[[asset:image:2476 {"mode":"full","align":"","field_asset_image_copyright":[],"field_asset_image_description":[]}]]

Ion N. Petrovici, né le 19 août 1929 à Ploiesti (Roumanie) est un neurologue allemand d'origine roumaine. Il est professeur de Neurologie et Psychiatrie et Directeur de la Clinique neurologique Merheim de l'Université de Cologne (Allemagne). On lui doit la description du Syndrome alterne asphygmo-pyramidal dans les occlusions de l'artère carotidienne. De 1956 à 1959, il intègre l'équipe de rechercherches neurologiques de l'Académie roumaine de médecine et se spécialise dans cette discipline sous la direction des Prs Arthur Kreindler et Vlad Voiculescu.

La première description du syndrome alterne asphygmo-pyramidal

En 1962, Ion N. Petrovici a décrit avec Alexandru Fradis le syndrome alterne asphygmo-pyramidal : en cas d'une occlusion de l'artère carotidienne on constate une asphygmie des branches collatérales de l'axe carotidien du côté de l'obstruction, dans la présence d'une hémiparésie controlatérale.

En 1964, devenu chef du service de diagnostic peropératoire de la clinique de neurochirurgie de l'université de Bucarest, Petrovici entame des recherches sur les maladies cérébro-vasculaires, travaux qui vont aboutir à la publication d'une monographie sur les maladies vasculaires du cerveau et de la moelle épinière.

Notoirement opposé au régime de Ceaucescu, Petrovici doit se résoudre à quitter la Roumanie en 1969.

Réfugié en Allemagne de l'Ouest, il est engagé par l'Institut Max-Planck de Recherches Neurologiques de Cologne. Petrovici va alors concentrer ses recherches sur la thérapie de tumeurs cérébrales malignes, la spécialisation hémisphèrique fonctionnelle, le transfèrement interhémisphèrique de l'information et le langage.

La renommée de Petrovici franchit alors les frontièrespre et on le retrouve membre des plus prestigieuses sociétés scientifiques : Deutsche Gesellschaft für Neurologie, Deutsche Gesellschaft für Klinische Neurophysiologe, Royal Society of Medicine, Società Italiana di Neurologia, Societatea Român? de Neuroendocrinologe, European Neurological Society, New York Academy of Sciences...

Après avoir été nommé en 1984, professeur de neurologie et psychiatrie de l'université de Cologne, Petrovici devient directeurde la clinique neurologique Merheim de l'Université de Cologne.

Ion N. Petrovici a pris sa retrate en 1994, obtenant par la suite la reconnaissance tardive de son pays natal qui le nomma membre honorifique de l'Académie Roumaine de Sciences Médicales avant que l'Académie roumaine de médecine ne lui décerne, en 2003, la médaille commémorative " G. Marinescu ".



Source : legeneraliste.fr