Myofasciite à macrophages : résultats de l’étude du Pr Gherardi en 2016

Publié le 07/03/2014

Les résultats d'une étude sur les sels d'aluminium dans les vaccins commandée par l'agence du médicament ANSM sont attendus en 2016, indique vendredi l'ANSM sur son site internet. L'étude a été confiée au Pr Romain Gherardi de l'Hôpital Henri-Mondor à Créteil, le médecin qui avait été le premier à décrire une maladie nouvelle, la myofasciite à macrophages, et à estimer qu'elle pouvait être provoquée par les adjuvants aluminiques présents dans des vaccins chez des personnes génétiquement prédisposées.

La myofasciite à macrophages se traduit notamment par des douleurs musculaires et articulaires ainsi qu'une fatigue chronique. Après être intervenu à l’Académie de médecine en janvier, le Pr Gherardi a eu l'occasion -ainsi que des représentants de l'association Entraide aux malades de la myofasciite à macrophages (E3M)- d'exposer ses points de vue aux membres du Conseil d'administration de l'agence lors d'un séminaire organisé le 13 février. Des membres de l'association E3M avaient fait une grève de la faim très médiatisée fin 2012 pour obtenir que les autorités sanitaires s'intéressent au problème.

Selon l’ANSM, les deux objectifs de l'étude du Pr Gherardi consisteront à "rechercher des facteurs de susceptibilité individuelle de nature génétique" chez les patients porteurs de myofasciites à macrophages chroniques et à étudier "les modifications des fonctions comportementales et neurologiques" induites à long terme par l'aluminium chez des souris ayant reçu des adjuvants à l'aluminium.


Source : legeneraliste.fr