Mutilations sexuelles féminines : les recos de la HAS pour les repérer, prévenir et prendre en charge  Abonné

Par
Publié le 11/02/2020
Médecin légiste examinant une enfant maltraitée.

Médecin légiste examinant une enfant maltraitée.
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les recommandations de la HAS sur les mutilations sexuelles féminines qui viennent de paraître sont tristement d’actualité. En Egypte, une fillette est décédée la semaine dernière des suites d’une excision. En France, les médecins ont un rôle de premier plan à jouer dans le repérage des filles en danger, leur protection mais aussi l’accompagnement de celles qui ont été mutilées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte