MTEV et traitement hormonal  Abonné

Publié le 26/02/2010

La contraception orale multiplie le risque de MTEV par 3. Ce risque est augmenté avec les pilules de troisième génération contenant du gestodène et du désogestrel. Un antécédent personnel thromboembolique veineux est ainsi une contre-indication à la contraception orale.

Le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THM) multiplie le risque de MTEV par 2,9. Il est également contre indiqué en cas d’antécédent personnel thromboembolique veineux.


Source : Le Généraliste: 2516