Mort subite du nourrisson : des facteurs de risque fonction de l’âge

Publié le 15/07/2014

Crédit photo : RUTH JENKINSON/SPL/PHANIE

Le "co-sleeping" ou sommeil partagé est le premier facteur de risque de mort subite du nourrisson, particulièrement chez les touts petits, indique une étude américaine parue dans le journal Pediatrics.

Ce travail s’est penché sur plus de 8ooo cas de morts subites survenus dans 24 états américains entre 2004 et 2012. Parmi ces décès, plus des 2/3 (69%) concernaient des bébés dormant dans le même lit qu’un adulte au moment du drame.

Cette association entre mort subite et co-sleeping était particulièrement marquée chez les moins de 3 mois (73,8% des cas) alors qu’elle ne concernait « que » 58,9% chez les 4-12 mois. Chez ces grands nourrissons, les auteurs retrouvent d’autres facteurs de risque de mort subite comme la présence d’une peluche ou d’une couverture dans le lit de l’enfant ou le fait de dormir sur le ventre.

« Les facteurs de risque de mort subite pendant le sommeil pourraient donc être différents selon l’âge », concluent les auteurs. Ainsi, « le principal facteur de risque pour les jeunes enfants est le partage du lit, tandis que pour les nourrissons plus âgés la présence d’objet dans la zone de sommeil est le facteur de risque prédominant ».

Bénédicte Gatin

Source : legeneraliste.fr