C’est arrivé le… 18 mars 1947.

Mort de Paul-Louis Simond

Publié le 18/03/2015

Crédit photo : GARO/PHANIE

Ce spécialiste des épidémies, connu pour avoir démontré le rôle de la puce du rat dans la transmission de la peste bubonique, est né à Beaufort-sur-Gervanne (Drôme) en 1857, Après avoir été reçu à l’école de santé navale de Bordeaux, il fait ses premières armes de médecin militaire en 1882 en Guyane où il est nommé directeur de la léproserie de l’Acouarani, proche de Saint-Laurent-du-Maroni, séjour au cours duquel il contractera une forme atténuée de la fièvre jaune.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)