Ostéoporose

Moins de casse sous romosozumab à 1 an  Abonné

Publié le 18/03/2016

L’étude pivot de phase 3 sur le romosozumab et axée sur les fractures chez les femmes post-ménopausées souffrant d’ostéoporose est concluante, ont annoncé UCB et Amgen le 22 février. Cet essai FRAME satisfait aux co-critères principaux concernant la réduction de l’incidence des nouvelles fractures vertébrales au 12e mois (-73 %) et au 24e mois chez ces femmes traitées par romosozumab, un anticorps monoclonal de formation osseuse expérimental en injections mensuelles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte