Mise en garde sur les méthylprednisolones injectables contenant du lactose

Publié le 06/09/2017
seringue

seringue
Crédit photo : KEVIN CURTIS/SPL/PHANIE

L’Agence du médicament (ANSM) informe que les spécialités à base de méthylprednisolone injectable contenant du lactose extrait du lait de vache (en tant qu'excipient) sont désormais contre-indiquées chez les patients allergiques aux protéines de lait de vache

L’allergie aux protéines de lait de vache (APLV) touche surtout les enfants et tend à disparaître avec les années, si bien qu’à l’âge adulte, une très faible proportion de patients demeure allergique. Selon l’ANSM, sa prévalence est estimée entre 0% et 3%.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)