Midazolam en ville : la FMF et le SML plaident pour une notion de collégialité moins contraignante  Abonné

Par
Publié le 12/02/2020
Médecin généraliste en consultation à domicile.

Médecin généraliste en consultation à domicile.
Crédit photo : GARO/PHANIE

La mise en examen du Dr Jean Méheut-Ferron, généraliste de Seine-Maritime accusé d’avoir causé la mort de cinq personnes âgées en leur administrant du midazolam, a relancé le débat sur la fin de vie à domicile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte