Chimioprophylaxie

Menu à la carte pour les nouvelles recos sur le paludisme  Abonné

Publié le 12/06/2015
Dans le dernier BEH qui détaille les recommandations sanitaires pour les voyageurs, le grand changement concerne le paludisme.

Crédit photo : J.C. TESSIER/PUBLIPHOTO DIFFUSIO

La chimioprophylaxie antipalustre change de paradigme : terminée la prescription de chimioprophylaxie en fonction simplement des trois zones de résistance. On prescrit désormais en fonction du risque de transmission, en fonction du pays et du mode de voyage. Telle est la conclusion du comité des maladies liées aux voyages et des maladies d’importation (CMV) du HCSP qui, dans le dernier BEH, modifie les recommandations s’adressant aux voyageurs s’aventurant en zones impaludées.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte