Courrier des lecteurs

Prescription en DCI : attention aux erreurs de délivrance et aux amalgames !  Abonné

Publié le 25/02/2015

Depuis le 1er janvier 2015 nous voici donc obligés de prescrire en DCI. À l’évidence, ce n’est pas pour que nos ordonnances soient plus scientifiques qu’avant. Le but inavoué est de favoriser la délivrance de génériques par le pharmacien.

Cependant, attention aux erreurs ! La semaine dernière, j’ai prescrit un laxatif, du Lactilol mais le pharmacien a délivré un anti-diarrhéique, du Lacteol….

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte