Pour le Leem la fiscalité française étouffe les entreprises

Publié le 06/11/2014

Crédit photo : Leem

Trop, c’est trop. Le Leem (Les entreprises du médicament) reproche à la France d’avoir vraiment la main trop lourde sur la fiscalité des entreprises. La fédération patronale que préside Patrick Errard (photo) soutient, étude à l’appui, que la France "présente toujours le taux d'impôt global le plus élevé". L'étude européenne annuelle réalisée pour son compte par le cabinet Landwell montre, selon lui, que "tous les taux étrangers sont inférieurs aux taux français" dans les 18 hypothèses de calcul examinées par l'étude, qui porte sur 7 pays européens (France, Allemagne, Italie, Royaume-Uni, Irlande, Espagne, Suisse), avec un écart minimum de 4 points avec les taux français, selon le Leem.

"Face à l'accélération du décrochage de la France", le Leem "appelle donc le gouvernement à agir". L'enquête précédente, en 2013, avait déjà montré un "écart sensible" sur le plan fiscal entre la France et les autres pays d'Europe, "tout particulièrement le Royaume Uni". "Le phénomène s'aggrave en 2014", relève l'étude. L'écart "continue de se creuser, tout particulièrement avec l'Allemagne". "Toutes hypothèses confondues, le plus attractif pour les investissements industriels en santé demeure l'Irlande", note le Leem. Pour Patrick Errard, "il y a urgence à alléger et simplifier la fiscalité des entreprises, particulièrement dans notre secteur".


Source : legeneraliste.fr