Insomnie

Peut-on vraiment se passer des benzos ?  Abonné

Publié le 12/09/2014

Alors que 4 millions de Français consomment des somnifères, la HAS a préconisé cet été une baisse du remboursement des benzodiazépines hypnotiques. Une décision qui pose une fois encore la question des alternatives possibles et réalistes dans l’insomnie.

Crédit photo : DR

Décidément les benzodiazépines n’ont plus le vent en poupe. Alors qu’une nouvelle étude du BMJ les met en cause dans la survenue de certaines démences, la HAS s’en est prise cet été aux benzodiazépines hypnotiques.

Remboursement minimum

Après réévaluation globale, la commission de la transparence a revu à la baisse l’intérêt thérapeutique de toute la classe, pour ne plus lui accorder qu’un SMR faible. En conséquence ces psychotropes pourraient bientôt ne plus être remboursés qu’à hauteur de 15 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte