Courrier des lecteurs

Médicament : des ruptures de stock embarrassantes  Abonné

Publié le 11/05/2015

Nos dirigeants pour faire des économies ont décidé de promouvoir la prescription de génériques. Par le biais d’incitations financières, pharmaciens et médecins sont incités à cette pratique. En parallèle, des accords ont été conclus entre pouvoir public et industrie pharmaceutique.

Le but de ces opérations était d’assurer un approvisionnement correct des officines rapide lorsqu’une rupture de stock survenait. Force est de constater que la réalité sur le terrain se révèle tout à fait différente.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte