Nanomédecine

L’infiniment petit au service de la médecine de demain Abonné

Publié le 28/05/2010
L’infiniment petit au service de la médecine de demain

nanoparticule
©MEDI-MATION/SPL/PHANIE

Les nanoparticules font l’objet de multiples recherches dans le domaine médical, suscitant de réels espoirs tant sur le plan thérapeutique que diagnostique. Dangers supposés pour notre santé, les nanotechnologies s’annoncent donc aussi comme de véritables moteurs de progrès en médecine… Entre innovations et questions éthiques, gros plan sur la nanomédecine.

Depuis une vingtaine d’années, les nanotechnologies permettent d’explorer et de manipuler les constituants élémentaires de la matière à une échelle de plus en plus réduite, allant aujourd’hui jusqu'au nanomètre (soit 10-9?m). Ces possibilités ont ouvert la voie à la création «?de novo?» de multiples nanoparticules aux propriétés physiques, chimiques et biologiques inédites. Leur utilisation dans le domaine médical a conduit à la naissance de la nanomédecine. Médicaments intelligents, nanoprothèse ou encore mini laboratoires sont quelques-unes des promesses de cette nouvelle voie de recherche…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte