Médicaments

La liste noire de « Prescrire » change-t-elle vraiment la donne ?  Abonné

Publié le 08/02/2013
Dans son numéro de février, la revue « Prescrire » publie une liste des « médicaments à écarter pour mieux soigner ». Si l’inventaire peut paraître impressionnant, il cible en réalité beaucoup de médicaments déjà visés par les autorités de santé.

Hexaquine, Praxinor, Vastarel, Idarac, etc.., … En pleine crise sur les pilules et sur Diane 35, la revue Prescrire vient de publier dans son numéro de février une liste noire des « médicaments à écarter pour mieux soigner ». Au total, le journal épingle plus de 70 spécialités jugées « plus dangereuses qu’utiles » et invite les autorités à les retirer du marché au plus vite. « Pour restaurer la confiance dans le médicament, il faut que l’on sache que le ménage a été fait », argumente le Dr Bruno Toussaint, directeur éditorial de la revue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte