Avastin : vers un feu vert dans la DMLA ?

Publié le 01/07/2014

Crédit photo : VOISIN/PHANIE

L'Avastin® pourrait être bientôt autorisée pour traiter la DMLA, actuellement soignée par le Lucentis®, a indiqué lundi à l'AFP le rapporteur (PS) du budget rectificatif de la Sécurité sociale à l'Assemblée, Gérard Bapt. Cette autorisation pour traiter la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) devrait passer via un amendement gouvernemental au projet de loi de financement de la Sécurité sociale rectificative (PLFSSR) pour 2014, dont l'examen a débuté lundi. Gérard Bapt table sur "une économie pour la Sécurité sociale de 200 millions d'euros par an au minimum".

Si cette information se confirmait, ce serait la fin d’un feuilleton, qui dure depuis plus de deux ans. A ce jour, le seul médicament autorisé en France pour le traitement de la DMLA est le Lucentis® (ranibizuma), tandis que l'Avastin® (bevacizumab) n'est autorisé que comme anti-cancéreux. Le coût élevé du Lucentis® - qui place ce médicament en tête du coût pour les produits prescrits- avait conduit des praticiens hospitaliers à prescrire l'anticancéreux Avastin® dans la DMLA, mais la DGS a interdit cette pratique en juillet 2012 "pour préserver les impératifs de sécurité sanitaire". Marisol Touraine, avait ensuite souhaité en avril que le traitement le moins coûteux puisse être utilisée en France. Des négociations menées depuis 2012 à sa demande avec le laboratoire, via le Comité économique des produits de santé (CEPS), ont néanmoins permis des baisses de prix du Lucentis®, selon le ministère de la Santé.


Source : legeneraliste.fr