Cancer du sein

Mammographies : la nouvelle doctrine de la HAS  Abonné

Publié le 23/05/2014
Seules les femmes porteuses de la mutation du gène BRCA1/BRCA2 bénéficient d’un suivi spécifique. Au sein des facteurs de risques certains ou supposés de cancer du sein, la HAS vient d’isoler sept groupes de femmes à haut risque justifiant un suivi spécifique.

Crédit photo : JOUBERT/PHANIE

Entre les femmes qui sont trop dépistées, celles qui devraient l’être de manière rapprochées et qui ne le sont, entre les idées reçues et des facteurs de risque de cancer du sein mal évalués, la HAS vient de prononcer l’alpha et l’oméga du dépistage en fonction des facteurs de risque. Parmi les 69 facteurs recensés dans la littérature comme potentiellement associés au cancer du sein, les experts ont fait un tri radical.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte