Neurologie

MALADIE DE PARKINSON ET DYSAUTONOMIE  Abonné

Publié le 15/05/2020
La maladie de Parkinson est une pathologie fréquemment objectivée par le généraliste. Outre sa triade classique – rigidité, tremblement de repos, dyskinésie –, d’autres symptômes non moteurs, comme ceux liés à une dysautonomie, doivent interpeller car ils peuvent être inauguraux de la maladie.
Cliché 1

Cliché 1
Crédit photo : Dr Frances

Philippe, 71 ans, consulte en raison d’urgences mictionnelles diurnes et nocturnes existantes depuis un an, qui se majorent depuis un mois. Ce patient est suivi par un confrère qui, alerté par cette symptomatologie, avait prescrit une échographie des voies urinaires montrant une hypertrophie prostatique (30 g) (cliché 1). L’examen clinique réalisé ce jour objective un léger tremblement de repos, une rigidité de type extrapyramidale (roue dentée) et une hypomimie. Compte tenu de ces éléments, nous posons le diagnostic de maladie de Parkinson.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte