Maladie coronaire : du BASIC au ASIC ?  Abonné

Publié le 09/02/2018
Sténose

Sténose
Crédit photo : VOISIN/PHANIE

Depuis quelques années, la prescription des β-bloquants chez le coronarien soulève quelques questions. Ils avaient été préconisés il y a 40 ans sur la base d'études prouvant leur impact sur la mortalité des patients ne bénéficiant ni d'angioplasties, ni de statines, ni d'IEC. Mais depuis, le profil des patients, les traitements et le pronostic ont été profondément modifiés, et des études essentiellement observationnelles plus récentes remettent en cause l’intérêt des β-bloquants.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte