Traitements de substitution aux opiacés

Lutter contre le mésusage  Abonné

Publié le 25/10/2013
Les TSO ont permis de réduire la dépendance, les infections virales et les overdoses. Mais le détournement de ces produits vers une utilisation par une voie IV ou nasale n’est pas sans dangers.

L’utilisation IV de la methadone gélules ou sirop et de la BHD (Buprénorphine Haut Dosage) laisse persister le risque d'overdose et de contamination virale et expose à des détresses respiratoires parfois mortelles, des thromboses, des lésions de la peau et des parties molles de gravité inhabituelle?; on les observe essentiellement avec les génériques de la BHD (23 cas vs 4 avec le Subutex® au centre de pharmaco-vigilance de Nantes), en raison de la taille et du nombre des particules présentes dans les excipients insolubles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte