Dermatologie

L’URTICAIRE EST RAREMENT ALLERGIQUE  Abonné

Publié le 05/10/2012
L’urticaire est due à une fragilité des mastocytes cutanés. Son traitement repose sur les antihistaminiques, les corticoïdes systémiques n’y ont pas leur place. Les explorations sont, dans la grande majorité des cas, inutiles.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

12 % à 20 % de la population ont déjà présenté au moins un épisode d’urticaire au cours de son existence et près de 3 % des individus souffrent d’urticaire chronique. Et malgré tout, l’urticaire est toujours considérée comme une maladie mystérieuse. Il s’agit d’une éruption papuleuse, érythémateuse, prurigineuse et fugace (moins de 24 heures pour chaque lésion) qui peut être superficielle (œdème dermique) ou profonde (angiœdème ou œdème du tissu sous cutané). La grande majorité des éruptions dure quelques jours puis régresse sans laisser de trace.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte