Rhumatologie

L’OSTÉOPOROSE VERTÉBRALE FRACTURAIRE SÉVÈRE  Abonné

Publié le 24/09/2010
La prise en charge thérapeutique d’une ostéoporose vertébrale fracturaire sévère doit être précoce et énergique.

Crédit photo : ©THOMAS E

fig.2: Imagerie par résonance magnétique du rachis dorso-lombaire, séquence pondérée en fat-sat....

fig.2: Imagerie par résonance magnétique du rachis dorso-lombaire, séquence pondérée en fat-sat....
Crédit photo : ©THOMAS E

Depuis la conférence de consensus de Hong-Kong en 1993 (1), l'ostéoporose est définie comme "une maladie diffuse du squelette caractérisée par une diminution de la masse osseuse et des altérations architecturales du tissu osseux, ayant pour conséquence une augmentation de la fragilité osseuse et du risque fracturaire". Les sites fracturaires le plus souvent concernés par la maladie sont l'extrémité supérieure du fémur, le poignet et les vertèbres. Les fractures vertébrales ostéoporotiques sont fréquentes chez les femmes ménopausées et surviennent en moyenne vers l'âge de 68 ans.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte