Recommandation

L’ORL à l’écoute de la douleur  Abonné

Publié le 07/11/2014

L’oto-rhino-laryngologie a la réputation d’être une spécialité douloureuse, qu’il s’agisse de la symptomatologie ou des gestes pratiqués, et restait quelque peu à la traîne dans la prise en charge de la douleur. Le 121e congrès de la SFORL a pris la question à bras-le-corps avec la publication d’un rapport sur la douleur en ORL de manière globale et des recommandations de bonne pratique sur sa prise en charge après amygdalectomie ou traitement des cancers des VADS.

IIl est un temps que les moins de 20 ans ne doivent heureusement pas connaître, celui des végétations et des amygdales enlevées « à l’arraché » sans anesthésie générale qui pour tous ceux qui l’ont subi reste une expérience physiquement et moralement traumatisante. Si depuis longtemps on peut dire « même pas mal » en sortant de chez le dentiste, il n’en va pas toujours de même en quittant l’ORL.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte