Asco 2020

L’oncologie « haute couture » Abonné

Publié le 19/06/2020
L’oncologie « haute couture »

tum
SPL/PHANIE

Le congrès de l’Asco s’est fait virtuel cette année, sans pour autant céder sur son haut niveau d’exigence. Pas de nouvelles molécules, mais de nombreuses études avec des résultats très positifs, qui positionnent l’immunothérapie et les thérapies ciblées de plus en plus précocement et soulignent l’intérêt d’une approche transversale de certaines tumeurs.

Même virtuel, le congrès de l’American Society of Clinical Oncology (Asco), qui s’est tenu du 29 au 31 mai, a permis de faire le point, cette année encore, sur les grandes tendances en matière de cancérologie. Thérapies ciblées et immunothérapies de plus en plus précoces Premier constat : l’immunothérapie et les thérapies ciblées, qui avaient d’abord fait leurs preuves dans les stades les plus avancés des cancers, conquièrent peu à peu des tumeurs de plus en plus précoces, comme l’illustre parfaitement l’étude Adaura. La présentation en plénière de cet essai a constitué un moment…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte