Gynéco-obstétrique

L’IVG MÉDICAMENTEUSE  Abonné

Publié le 03/06/2011
Elle peut être réalisée soit en ville jusqu'à 7 semaines d'aménorrhée, soit en établissement de santé jusqu'à 9 semaines d'aménorrhée. Recommandations de la HAS.

Crédit photo : JOUBERT/PHANIE

En 2007, on recensait en métropole 213 380 interruptions volontaires de grossesse (IVG), dont 91 % réalisées dans un établissement de santé et 9 % en ville. La moitié des IVG ont été réalisées par méthode médicamenteuse. La HAS a récemment actualisé la partie de ses recommandations concernant l’IVG par méthode médicamenteuse, laquelle est possible en France jusqu'à 9 semaines d'aménorrhée (SA).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte