L’interrogatoire d’un chuteur  Abonné

Publié le 04/09/2009

Il est recommandé, en cas en chutes répétées, de poser systématiquement des questions standardisées afin d’identifier un ou des signes de gravité.

Pour rechercher les signes de gravité à l'interrogatoire, il est recommandé de poser à la personne âgée et/ou à son entourage proche des questions visant à identifier les conséquences de la chute, la pathologie responsable de la chute et le risque ou terrain à risque de chute grave.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte