Rhumatologie

L’INFILTRATION ÉPIDURALE DANS LA LOMBOSCIATIQUE  Abonné

Publié le 24/02/2012
Ce traitement conservateur est proposé après échec d’un traitement médical bien conduit de 15 jours. Il ne traite que la douleur et l’améliore dans 70% des cas.
L'infiltration épidurale par voie inter-épineuse

L'infiltration épidurale par voie inter-épineuse
Crédit photo : ©GCA/SPL/PHANIE

Cet homme, 32 ans, revient pour une lombosciatique aiguë gauche. Celle-ci a débuté il y a 10 jours et les douleurs persistent, intenses, malgré deux traitements par AINS successifs associés à un myorelaxant et à des antalgiques (tramadol/ paracétamol). Il n’a pas de déficit neurologique, le signe de Lasègue est à 45°. Artisan, il veut reprendre son activité professionnelle.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte