Neurologie

L’INDISPENSABLE PREVENTION SECONDAIRE POST-AIT  Abonné

Publié le 29/05/2009
L’accident ischémique cérébral transitoire confère non seulement un risque élevé de récidive, mais aussi un risque conséquent d’infarctus du myocarde et de décès d’origine vasculaire. La prévention passe par le contrôle des facteurs de risque et un traitement spécifique en fonction de l’étiologie de l’AIT.

Cet homme, 71 ans, a été hospitalisé pour une hémiparésie gauche ayant duré environ un quart d’heure. Ancien grand fumeur ayant arrêté son tabagisme depuis 7 ans, il a une hypercholestérolémie corrigée par simvastatine 20 ( LDL ; 1,26) et une HTA ( 144- 90 avant l’AIT) traitée par un inhibiteur calcique. Le scanner cérébral est normal. Le bilan étiologique réalisé en hospitalier n’a pas retrouvé d’hémopathie (polyglobulie, thrombocythémie) de cardiopathie emboligéne mais une sténose carotidienne à 75 % qui sera opérée.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte