Cardio-vasculaire

L'HYPOTENSION ORTHOSTATIQUE  Abonné

Publié le 22/06/2012

Fréquemment évoqué, pas toujours vérifié selon le protocole adéquat, le diagnostic d'hypotension orthostatique est facile à affirmer. Le premier réflexe consiste à éliminer une cause médicamenteuse, sans oublier pour autant de rechercher une affection altérant le système nerveux autonome.

Crédit photo : ©GARO/PHANIE

L'hypotension orthostatique (HO) se définit par une chute d’au moins 20 mmHg de la pression artérielle systolique (PAS) et/ou de 10 mmHg de la pression artérielle diastolique (PAD) dans les 3 minutes suivant le début d’un stress orthostatique, qu'il y ait ou non des symptômes cliniques (1). La prévalence de l'HO s'élève jusqu' à 20 % dans la population des plus de 65 ans. "L'hypotension orthostatique constitue indiscutablement un facteur de risque cardiovasculaire, souligne le Pr Senard.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte