Maladies cardio-vasculaires

L’HTA se féminise  Abonné

Publié le 13/06/2014
L’HTA concerne de plus en plus les femmes jeunes. Pourtant, les complications athéromateuses restent sous-dépistées en population féminine.

Crédit photo : MARK SYKES/SPL/PHANIE

L’HTA est pour la femme – encore plus que chez l’homme – la porte d’entrée majeure dans le risque cardiovasculaire. Aujourd’hui, environ un tiers des femmes adultes sont hypertendues (6 millions en France).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte