29e congrès de l'ESH

L'HTA en zone grise Abonné

Publié le 13/09/2019
L'HTA en zone grise

hta
GARO/PHANIE

Pas de recommandation de rupture ni de grandes études majeures : cette année, le congrès de la société européenne d’hypertension (Milan, 21-24 juin) aura surtout été l’occasion de s’intéresser à des populations ou des situations spécifiques, souvent rencontrées au cabinet, pour lesquelles la conduite à tenir prête encore à discussion.

C’est à Milan que s’est tenu fin juin le 29e congrès de l’ESH (European society of hypertension). Après la parution de ses nouvelles recommandations sur l’HTA l’an dernier, la société savante s’est penchée cette année sur certaines “zones grises” où les chiffres de PA ne suffisent pas toujours à trancher. Que ce soit en cas de pression normale haute, où la conduite à tenir dépend surtout du niveau de risque cardiovasculaire ; face à une élévation isolée de la PAS chez l’enfant qui ne reflète que rarement une véritable hypertension ; ou encore chez le sujet âgé chez qui la…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte