L'explosion des NASH comme cause de cancer du foie  Abonné

Publié le 30/09/2016

Une analyse rétrospective française présentée au congrès de l’AFEF montre qu’au cours des 20 dernières années, on observe une importante augmentation de la prévalence de la stéatose non alcoolique (NASH) due à la présence d’un syndrome métabolique parmi les patients présentant un cancer du foie résécable. La prévalence d’une stéatose alcoolique a augmenté progressivement de 2,6 % en 1995-2000 à 19,5 % en 2010-2015, celle du VHB a augmenté de 18 % à 32 %, alors que celle du VHC a diminué de 44 % à 19,5 %. L’étiologie alcoolique était stable (13 % vs 16,5 %).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte