Lève-toi et marche : l’espoir d’un anticancéreux pour traiter le Parkinson

Publié le 20/10/2015

Crédit photo : DAVID MACK/SPL/PHANIE

Un résultat que l’on peut dire miraculeux et dont les prochains résultats seront suivis par tous : le nilotinib, un inhibiteur puissant de l'activité tyrosine-kinase Abl de l'oncoprotéine Bcr-Abl, améliorerait les capacités motrices et non-motrices des patients atteints de Parkinson et de démence à corps de Lewy. Ce résultat a été annoncé lors de la Société Américaine de Neurosciences 2015 à Chicago suite à une étude clinique ayant analysé l’effet du nilotinib sur les troubles cognitifs de la maladie de Parkinson.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)