Dyslipidémie, FA, IC

L’Europe revisite ses recos en cardiologie  Abonné

Par
Publié le 16/09/2016
Faute d’essais marquants, ce sont surtout les nouvelles recommandations de l’ESC qui auront retenu l’attention cette année lors du congrès européen de cardiologie. L’occasion pour les spécialistes européens de réaffirmer leur position sur certains sujets controversés comme l’intérêt des valeurs seuils de LDL-c lors de la prescription de statines. L’occasion également d’entériner certaines avancées thérapeutiques comme les AOD qui se hissent en première ligne dans la FA ou l’association sacubritil/valsartan officiellement reconnue comme une alternative de seconde ligne aux IEC dans l’insuffisance cardiaque.
ouverture

ouverture
Crédit photo : GUSTO PRODUCTIONS LTD/SPL/PHANIE

Malgré le climat romain, il n’y a pas eu d’actualités brûlantes cette année lors du congrès de l’European Society of Cardiology (ESC) à Rome (27-31 août) avec peu d’essais thérapeutiques marquants et beaucoup d’études négatives qui ne devraient pas vraiment bouleverser les pratiques. En fait, l’ESC 2016 aura surtout été marquée, en dehors de la visite inédite du Pape François, par la publication de diverses recommandations sur la prévention cardio-vasculaire, la prise en charge des dyslipidémies, de la fibrillation auriculaire (FA) et de l’insuffisance cardiaque (IC).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte