Congrès ACC

L'étude HOPE 3 recadre le débat sur les statines Abonné

Publié le 22/04/2016
L'étude HOPE 3 recadre le débat sur les statines

artériosclérose
SPL/PHANIE

Cette année, le congrès américain de cardiologie, qui vient de se tenir à Chicago, a fait la part belle au risque cardio-vasculaire. Avec, notamment, la présentation des résultats de l'étude Hope-3 qui confirment l’efficacité et la bonne tolérance des statines en prévention primaire et réaffirment l'importance du LDL-cholestérol.

Pour sa 65e édition, le congrès de l’American Collège of Cardiology (Chicago, 2-4 avril 2016) a été marqué cette année par la présentation (et la publication simultanée dans le NEJM) des résultats de l’étude HOPE-3 qui montrent qu’en prévention primaire, les statines - en l’occurrence la rosuvastatine - réduisent les événements cardio-vasculaires (CV) majeurs chez des patients à risque intermédiaire, quel que soit leur niveau de cholestérol. Jusqu'ici, l'intérêt de la prévention primaire ne faisait guère de doute chez les patients à faible risque, qui ne requièrent pas de traitement…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte