Vasculaire

L’étiologie d’un syndrome de Raynaud  Abonné

Publié le 27/03/2009
Devant un phénomène de Raynaud, le médecin généraliste doit être capable de le reconnaître et d’orienter convenablement sa démarche diagnostique. Voici quelques indications déterminant la conduite à tenir.
Tout syndrome de Raynaud doit faire l'objet d'une capillaroscopie périunguéale pour dépister une...

Tout syndrome de Raynaud doit faire l'objet d'une capillaroscopie périunguéale pour dépister une...
Crédit photo : ©BSIP/CHASSENET

Mme C., 51 ans, secrétaire, vient en consultation car elle présente depuis peu des modifications douloureuses de la coloration des doigts, de façon bilatérale. Parmi ses antécédents, on ne retiendra qu’une hypertension artérielle traitée depuis 5 ans par diurétique. Lors de la consultation son PA est à 13/7.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte