VIH

Les TROD, une fausse bonne idée ?  Abonné

Publié le 13/09/2013
Alors que l’utilisation des TROD en médecine générale reste controversée, une étude du « BEH » confirme leur intérêt pour le dépistage anonyme tout en soulignant leurs interférences possibles avec les autres dépistages.

Selon l’InVS, certaines personnes réalisant un test de dépistage du VIH ne viennent jamais chercher le résultat. Pour limiter ce phénomène, l’utilisation de tests rapides d’orientation et de diagnostic (TROD) semble pertinente comme en témoignent les résultats d’une étude publiée dans le BEH.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte