Les soins palliatifs aux tout-petits  Abonné

Publié le 04/06/2010

-› Concrètement, la démarche de soins palliatifs implique de renoncer à certains examens ou traitements, d’accepter que le confort de vie prime sur la durée de vie, et de refuser que le projet de soins soit destiné à provoquer intentionnellement la mort. Les actes thérapeutiques visant à l'amélioration du confort de vie, iléostomie en cas d'occlusion intestinale par exemple, ou transfusion de culot globulaire dans le but de limiter la dyspnée de l'anémie, sont réalisés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte