Ebola

Les soignants premiers exposés  Abonné

Publié le 17/10/2014
Le moment le plus à risque pour un soignant au chevet d’un malade atteint par le virus Ebola est celui où il quitte ses habits de protection souillés. Le protocole de déshabillage est très strict et long.

Crédit photo : BURGER/PHANIE

Après les infirmières espagnoles, américaines et canadiennes, c’est au tour des infirmières françaises d’alerter les pouvoirs publics sur le risque de faille dans les mesures de protection contre le virus Ebola.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte