?Angioplastie

Les preuves d’efficacité du cangrelor  Abonné

Publié le 22/03/2013

D’après l'essai randomisé de phase III CHAMPION-PHOENIX sur 11 000 patients, l'antiplaquettaire intraveineux cangrelor (The Medicine Company) se révèle supérieur au clopidogrel 600 mg en prévention des événements ischémiques dans l’angioplastie coronaire (-22 %), avec une réduction de 38 % des thromboses de stent et des infarctus périprocéduraux. Le gain du cangrelor par rapport au clopidogrel ne s’accompagne pas d’un surrisque d’hémorragique grave.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte