Infectiologie

LES PNEUMONIES À MYCOPLASMA PNEUMONIAE  Abonné

Publié le 18/05/2018
Cette infection pulmonaire, plus fréquente chez l’enfant que chez l’adulte, représente 10 à 20 % des pneumopathies. La clinique est souvent peu évocatrice et la sérologie permet de confirmer ce diagnostic. Le traitement repose sur les macrolides, les tétracyclines, ou les quinolones.
Photo cas clinique

Photo cas clinique
Crédit photo : DR

Maryse, 71 ans, a été traitée il y a 6 ans d’un carcinome du pharynx par radiothérapie. Hypertendue, elle reçoit des bronchodilatateurs pour une BPCO. Depuis près d'un mois, elle tousse, et compte tenu de ses antécédents, une radiographie pulmonaire a été effectuée, montrant une opacité au niveau du lobe moyen droit. La TDM thoracique révèle la présence d’un foyer condensant, une image évocatrice d’une surinfection pulmonaire (cf. cliché, flèche jaune). La fibroscopie objective du pus au niveau de la zone suspecte. Un traitement de 10 jours par amoxicilline est alors prescrit.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte