Risque thrombo-embolique

Les pilules de 3e génération sont-elles vraiment plus dangereuses ?  Abonné

Publié le 11/01/2013

Plutôt moins dosées en œstrogènes que leur aînées, les pilules de 3e génération auraient du être aussi moins thrombogènes… C’est l’inverse qu’a rapporté la HAS, avec selon l’agence, un risque thrombo-embolique veineux deux fois supérieure à celui des pilules contenant du lévonorgestrel (2e génération). Ce chiffre reste contesté par certains spécialistes comme le Pr Nissan qui estime que l’étude danoise sur laquelle il repose n’a pas un niveau de preuve suffisant.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte