Dénutrition protéique

Les personnes âgées victimes de la résistance anabolique  Abonné

Publié le 21/03/2014
Les sujets âgés ont des besoins protéiques globalement supérieurs à ceux des jeunes adultes. La découverte de la « résistance anabolique » liée au vieillissement joue ici un rôle fondamental.

Exit les recommandations de l’OMS de 2007 qui fixaient pour les jeunes adultes et les personnes âgées des besoins protéiques communs évalués à 0,8 g/kg/j. Pour savoir s’il était nécessaire de distinguer les besoins protéiques des seniors de ceux des jeunes, le Pr Yves Boirie (UMR 1019 INRA) a réuni un groupe international de chercheurs et gériatres – PROT-AGE (www.jamda.com) – qui a convenu en 2013 d’un seuil consensuel d’apport protéique optimal pour les seniors: 1g/kg/j au minimum.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte