Journée mondiale de l’ostéoporose

Les patients à risque de fracture sous-diagnostiqués  Abonné

Publié le 24/10/2014

L’ostéoporose ne fait pas toujours l’objet d’un diagnostic après fracture, du fait d’idées préconçues chez les médecins et les patients. Ce qui est d’autant plus regrettable que des traitements efficaces de ce syndrome existent, sur le marché ou en développement.

La mise à disposition de nombreux outils thérapeutiques à la disposition du praticien induit-elle une prise en charge satisfaisante de l’ostéoporose en France ? Pas totalement selon le

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte