Rhumatologie

LES MÉNISCOPATHIES DÉGÉNÉRATIVES  Abonné

Publié le 18/03/2011

La découverte d’une « méniscose » ou dégénérescence méniscale au cours d’une gonarthrose ne doit pas conduire à une méniscectomie car l’intervention peut aggraver la pathologie arthrosique. Son traitement est celui de la gonarthrose.

Arthrose fémoro-tibiale prédominant sur le compartiment fémoro-tibial interne à droite.

Arthrose fémoro-tibiale prédominant sur le compartiment fémoro-tibial interne à droite.
Crédit photo : ©Dr SITRUK M

Arthrose avec ménisques dégénératifs (IRM).

Arthrose avec ménisques dégénératifs (IRM).
Crédit photo : © Dr SITRUK M

Début de nécrose avec clarté sous-chondrale du condyle fémoral externe.

Début de nécrose avec clarté sous-chondrale du condyle fémoral externe.
Crédit photo : ©Dr M SITRUK

RMN: liseré sous-chondral avec oedème de l'os sous-chondral (hypersignal).

RMN: liseré sous-chondral avec oedème de l'os sous-chondral (hypersignal).
Crédit photo : ©Dr SITRUK M

Nécrose du compartiment externe avec oedème de l'os sous-chondral.

Nécrose du compartiment externe avec oedème de l'os sous-chondral.
Crédit photo : ©Dr SITRUK M

GONALGIE MÉCANIQUE : BILAN RADIOLOGIQUE STANDARD

Les gonalgies sont un motif très fréquent de consultation des patients d’âge mûr. Après 40 ans, la gonarthrose est l’étiologie principale, en dehors d’un contexte traumatique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte