Les lésions cervicales CIN2 régressent spontanément 1 fois sur 2

Par
Publié le 01/03/2018

Un article paru dans le British Medical Journal s’est intéressé aux lésions de type cervical intraepithelial neoplasia grade 2 (CIN2), et plus particulièrement à leur régression, leur stabilisation, et à leur évolution. Ainsi qu’à la surveillance des patientes porteuses de ces lésions cervicales. Ce travail a été effectué en analysant 36 études incluant au total 3 160 femmes (7 essais randomisés, 16 études prospectives et 13 rétrospectives).

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)