Diabète de type 2

LES INDICATIONS DE L’AUTOSURVEILLANCE GLYCÉMIQUE  Abonné

Publié le 06/05/2011

Même si l'autosurveillance des glycémies capillaires n'est pas systématique en cas de diabète de type 2, elle s’inscrit le plus souvent dans une démarche d’éducation thérapeutique ou d’ajustement thérapeutique.

Crédit photo : ©SPL/PHANIE

Dans une toute récente (avril 2011) fiche de bon usage des technologies de santé, la HAS met l'accent sur les indications et les modalités de l'autosurveillance glycémique (ASG) dans le diabète de type 2. L'Agence s'en faisait déjà l'écho dans le guide ALD sur la prise en charge de cette pathologie (juillet 2007 ; réf 2).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois puis 7€50/mois

(résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte