Les Français se ruent sur le paracétamol, la délivrance en pharmacie limitée

Par
Publié le 17/03/2020
Paracétamol

Paracétamol
Crédit photo : BURGER/PHANIE

Les stocks de paracétamol dans les pharmacies vont-ils disparaître aussi vite que le papier toilette dans les supermarchés ? C'est ce que semblent craindre les autorités sanitaires. Ainsi, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) alerte ce mardi dans un communiqué sur la nécessité de ne pas prescrire, délivrer ou stocker inutilement des médicaments à base de paracétamol. Des mesures de limitation ont été prises en ce sens. 

À partir de ce mercredi 18 mars, les pharmacies ne pourront délivrer d'une seule boîte de paracétamol (500 mg ou 1 g) par personne sans ordonnance ou deux boîtes en cas de symptômes (douleurs et fièvre). Le pharmacien devra cependant honorer la quantité prescrite lorsque le patient se présente avec une ordonnance. Toute délivrance, avec ou sans prescription doit être inscrite dans le dossier pharmaceutique du patient, ajoute l'ANSM.

Pas de pénurie, assure Véran

Le ministre de la Santé Olivier Véran a également fait passer le message dans un tweet ce mardi : 

La vente de cette molécule sur Internet, tout comme l'ibuprofène et l'aspirine, est par ailleurs suspendue. En début de semaine, le ministère avait alerté sur les dangers liés à la prise d'anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), suspectés de constituer un facteur aggravant du Covid-19.

L'ANSM rappelle également dans son communiqué les règles de bon usage du paracétamol dans le cas d'une infection au coronavirus. L'agence incite donc à privilégier son utilisation à celle des anti inflammatoires (dont l'ibuprofène) et alerte le grand public sur les dangers du surdosage. 


Source : legeneraliste.fr